MATIERES ET MANIERES

OSSIP ZADKINE / HUBERT DUPRAT

28 SEPTEMBRE 2018 / FEVRIER 2019

Auteur d’une œuvre protéiforme et singulière, l’artiste Hubert Duprat, né en 1957 à Nérac et  présent aujourd’hui dans de nombreuses collections publiques et privées, est l’invité du Musée Zadkine en 2018 avec un projet d’installation in situ inédit pour l’atelier du musée.

Depuis le début des années quatre-vingt, Hubert Duprat a développé une œuvre d’une rare exigence qui concilie l’imaginaire et le faire, les savoirs et les savoir-faire.

Autodidacte et érudit, amateur de sciences naturelles, de littérature et d’archéologie, Duprat inscrit son travail dans une recherche expérimentale et encyclopédique. Ces œuvres tirent pour partie leur force d’une tension extrêmement maîtrisée entre le concept et la matérialité, l’organique et l’industriel.

Dans le contexte à la fois patrimonial et intime de l’ancien atelier de Zadkine, la présentation d’une création ambitieuse de Duprat, spécifiquement conçue pour ce lieu atypique , offre les conditions d’un dialogue intergénérationnel puissant entre deux artistes qui partagent le goût des règnes minéral et végétal, ainsi qu’un intérêt avéré pour la matière et certaines techniques d’emboitement , telle la marquèterie.

Leur confrontation nous conduit à revoir et questionner le rapport de Zadkine  avec les matériaux, appréhendés comme autant de puissances fécondes, de formes en gestation–  la chair, les veines et les nodosités du bois, la densité et les particules de la roche, la fluidité de l’encre ou de la gouache  sont « inductives » , portent en elles-mêmes une dynamique instructive que le geste du tailleur ou la main du dessinateur doit accompagner mais non contraindre ni brutaliser. Elle nous amène aussi à questionner le rapport de la matière avec les techniques de l’artiste/artisan. Entre la matière, la main et l’outil il existe une dialectique très subtile d’actions/réactions, d’échanges, de résistances et d’interférences réciproques. L’authenticité – la vérité – de la création plastique passe par cette dialectique qu’il faut éprouver : « du dialogue avec la matière nait le geste de l’homme », confiait Zadkine à Pierre Cabane (Arts, 1960).

Zadkine et Duprat,  que trois générations seulement séparent, témoignent l’un et l’autre d’une conception de l’art révélatrice de leur temps, de ses enjeux. L’exposition Interroge la similitude autant que l’écart qui les caractérise dans leur manière d’appréhender la matière et sa logique métamorphique, le monde et ses mutations.

 

 

Espace presse
Commissariat :
Noëlle Chabert, commissaire, directrice du musée Zadkine - Jérôme Godeau, commissaire associé
Accessible aux personnes handicapées :
Oui
Informations :

Adresse :

MUSEE ZADKINE
100 bis, rue d'Assas
75006 Paris

Direction :
Noëlle Chabert
Directrice, Conservateur général du Patrimoine

Téléphone :
+33 (0)1 55 42 77 20

Horaires d'ouverture :
Du mardi au dimanche de 10h à 18h.
Fermé les lundis et les jours fériés.

Accès :
Métro : Vavin (ligne 4) et Notre-Dame des Champs (ligne 12)
RER B station Port Royal
Bus : 38, 58, 68, 82, 83, 91
Vélib ' : 90 rue d'Assas, 13 rue Michelet
Autolib' : 15 rue Joseph Bara, 6 rue Michelet

Donnez votre avis