Vénus cariatide

  • OSSIP ZADKINE

    VENUS CARIATIDE

  • 168 x 40 x 35 cm
    Achat de la Ville de Paris sur le legs Valentine Prax
    01/01/1987
  • 1914
  • bois de poirier
  • Inv. MZS 13
  • MUSEE ZADKINE
  • Salle 1

Cette Vénus, sculptée par Zadkine dans l’immédiat après-guerre au temps de son amitié avec Modigliani.
Ce motif de la femme bras levés – qu’elle soit intitulée Vénus, Porteuse d’eau ou Cariatide, revient comme un leitmotiv dans l’œuvre de Zadkine - tant sculpté que graphique - des années vingt.

C’est l’époque où Zadkine tournant le dos au cubisme, renoue avec une sculpture d’un esprit plus primitiviste. Ce primitivisme se manifeste dans le caractère disproportionné de certaines parties du corps de cette Vénus en bois de poirier. Zadkine dans cette composition comme dans bien d’autres, s’écarte ostensiblement des canons classiques. Les jambes sont massives, les attaches absentes. Le tronc de l’arbre grossièrement épannelé demeure apparent à la base de la composition comme pour dire sa filiation en quelque sorte généalogique avec la nature et son appartenance à demi seulement au monde des formes.